Denis Fournier & Alexandre Pierrepont: l’alliance de la musique et du texte

Denis Fournier & Alexandre Pierrepont: l'alliance de la musique et du texte index1

 

« Traités et Accords » vise haut. Il vise juste. Alexandre Pierrepont est sans doute l’un des meilleurs écrivains de la planète « Jazz » et Denis Fournier – on l’a déjà dit ici et on le redira autant qu’il faudra – l’un des plus remarquables musiciens que l’on puisse entendre. Peut-être faut-il prêter l’écoute à l’un et un peu de son amour de la lecture à l’autre, ne serait-ce que parce que ces deux-là n’aiment pas particulièrement les feux de la rampe ou plutôt ceux des projecteurs.

Leur rencontre est donc une chance pour nous tous.

Il y a ici bien de merveilleux moments car Denis comme Alexandre sont poètes tous les deux. Et un dialogue en poésie, là où l’essentiel, ce qui est primordial, est toujours musique c’est une promesse d’émotions, de présences multiples, finalement, de bonheurs à recevoir et à partager.

index

Peut-être devrait-on cependant, dans ce type de rencontre, laisser un peu moins de place aux mots. Ils ont, me semble-t-il, l’inconvénient d’être porteurs de sens dans la mesure où ils désignent souvent des « objets » extérieurs, où ils racontent ou disent quelque chose au-delà d’eux-mêmes. Et ici, ne peut-on pas dire que « Gestes et opinions des huit tribus » (troisième plage de cet enregistrement) prend une place un peu grande par rapport à la musique elle-même ? (ce qui n’est en aucune façon une critique ni du texte ni de la musique de Denis Fournier, seulement une question, non seulement d’équilibre, mais de conception et surtout vis-à-vis de nous-même car avons-nous la capacité de tout « entendre » ?)

Cette interrogation mise à part, « Traités et Accords » est une œuvre d’une grande richesse à laquelle il faut s’ouvrir et sans aucun doute revenir.

On retiendra aussi que cet album bénéficie d’une réalisation particulièrement soignée due pour une bonne part à l’excellent Georges Souche, ce qui ajoute en ces temps de dématérialisation, une dimension concrète d’une grande beauté. Ainsi, la mosaïque du labyrinthe du Minotaure, en première page du livret qui (et c’est fort précieux) comporte tous les textes d’Alexandre Pierrepont, nous invite à oser pénétrer le royaume sans retour de la poésie et de la musique. (Vent du Sud/distribution Les Allumés du Jazz)

Ici le site de Denis Fournier: http://www.denisfournier.fr/

 



Laisser un commentaire

louvteaux jeanette bretigny... |
du rock prog au metal symph... |
LIVE ON MARS ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'instant Critik
| lyd music
| ROCK'N'POP RELIGION