Akpé Motion: les couleurs du monde

Akpé Motion: les couleurs du monde affiche-migrations-212x300

« Migrations » le dernier disque d’Akpé Motion vient de sortir après que le groupe eut fait un passage remarqué et, il faut le dire assez remarquable en effet, par « Jazz in Marciac ».

Les mélodies d’Akpé Motion nous font voir toutes les couleurs du monde : de celles que l’on imagine venues des tropiques chatoyants mais aussi de celles qui proviennent des migrations, celles de la faim ou de la peur et de la terreur (ce qui ne fait sans doute aucune différence, contrairement à ce que l’on dit parfois).

Pascal Bouterin

Pascal Bouterin

La musique d’Akpé Motion naît à chaque instant : toujours sidérante, toujours belle au point d’être admirable. Elle s’ancre souvent dans les éclairs de l’électrique Miles Davis.

Alain Brunet

Alain Brunet

Mais elle a surtout son propre génie, celui d’une invention constante, renouvelée, généreuse, enthousiasmante, voyageuse, éprise de liberté. Non seulement pour elle-même mais pour chacun d’entre nous. Elle nous emporte.

 

jean gros

jean gros

Avec Pascal Bouterin (dm), Alain Brunet (tp, bugle, voix), Jean Gros (g) et Luis Manresa (b).

Luis Manresa

Luis Manresa

 

 

Image de prévisualisation YouTube


Les voyages imprévus: Antoinette trio

Les voyages imprévus: Antoinette trio 39ed51_4f57ac513a764701b7ad5f9a9df2b9c1-300x187

 

Est-ce ainsi que tout commence ? Comme si l’un s’en allait de son côté ? Et si les autres riaient ? A moins qu’ils ne soient deux à prendre le large. Mais peut-être la jeune femme, elle, est la seule à véritablement voyager, libre comme l’air. Même si elle n’en a pas l’air.

« Antoinette Trio » c’est avant tout une drôle d’histoire et de belles musiques : surtout parce que tout ce que l’on peut entendre de ces trois-là sur le CD éponyme (compagnie trois fois deux plus un) qui vient d’être publié on croit s’y attendre, au moins un peu, on est enchanté et puis on s’y perd, on est perdu, et c’est nous alors qui partons, qui nous demandons bien ce qui nous arrive et nous voici sur des chemins et des routes que nous ne connaissons pas. « Accord/Désaccord » (titre de la quatrième « plage » de l’enregistrement) en son intitulé dit à peu près tout.

Il est difficile de s’exprimer vraiment davantage à propos de cette musique (1). Parce qu’il faudrait être poète pour ce faire, parler en quelque sorte avant la parole. Comme les musiciens et la musique le font. Comme ceux-ci le montrent et le déploient avec spontanéité, joie, intelligence, audace. Il suffit de monter dans le navire d’Antoinette trio, les yeux du cœur, de l’âme et du corps grands ouverts. Et une part de bonheur arrivera.

39ed51_c3a531a236ad4d4490acfecf470a0e5c-300x199

39ed51_29adc90a6d1744e387dde2854e7dd518-300x199

39ed51_9767602ad1e944bda002202d6e0a5d1e-300x199

Antoinette trio c’est : Julie Audouin (flûte traversière, flûte piccolo), Tony Leite (guitare classique, guitare portugaise, voix), Arnaud Rouanet (clarinette basse, clarinette Bb, voix, mégaphone (!), Denis Badault (arrangements).

39ed51_dc6f9ea4f32243bbac74d7018382d13e-300x300

(1) : en outre il s’agirait – il faut l’avouer – d’un conflit d’intérêt (et il y en a suffisamment dans notre société contemporaine pour ne pas en rajouter, même si celui-ci ne pèserait pas bien lourd dans la balance de la Justice… Pèserait-il seulement ?). En effet, outre d’excellentes « liner notes » dues à Jean-Louis Dubois-Chabert on trouvera également quelques lignes signées de l’auteur des « Notes de jazz ».  Et il s’avère que celui-ci est particulièrement heureux d’avoir, d’un peu loin tout de même… mais enfin… quand même un peu, à l’aventureuse aventure d’Antoinette.

On peut retrouver « Antoinette Trio » ici:

http://www.troisfoisdeuxplusun.org/

 



louvteaux jeanette bretigny... |
du rock prog au metal symph... |
LIVE ON MARS ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'instant Critik
| lyd music
| ROCK'N'POP RELIGION