Michel Marre Ethnic Héritage: sans limites.

Michel Marre est un explorateur incessant. Pas celui des pays lointains. Pas celui qui fait de si longs voyages qu’évidemment il finirait bien, un jour ou l’autre, à être l’inventeur d’un trésor que tout le monde alors désirerait, que le monde entier lui envierait.

Michel Marre Ethnic Héritage: sans limites. okwebimg_4164-300x150

Michel Marre, depuis toujours, depuis les années de son groupe Cossi Anatz, depuis son ancrage occitan-paysan du Larzac des années 70 – un ou deux siècles pour certains qui se trompent lorsque cela leur semble si lointain, car l’actualité de cette musique vivante demeure absolument, si l’on veut bien lui prêter encore l’oreille ; comme toutes les musiques imaginaires, inventives sur lesquelles le temps n’a de prise que pour ceux qui se contentent de l’éphémère, depuis toujours donc Michel Marre est un homme de racines, un musicien pour qui le sol et la terre elle-même ont un sens. Et, non seulement un sens parmi d’autres, mais une sorte de signification primordiale.

michel-marre-quintet-300x200

Il le prouve encore avec Ethnic Héritage (52° Rue Est   distribution Modulor) en réunissant Eric Séva l’un des plus brillants saxophonistes français, Frédéric Monino (b), Patrice Héral (dm), Guy Giuliano (accordéon) et Dominique Regef (vielle à roue) et en imaginant avec eux des paysages inouïs. Inouïs, car dessinés par des imaginations sans limites. Et c’est beau, sans aucun doute, des pays sans fins, sans bornes, en toute liberté, où l’on est chez soi, que l’on soit né dans des contrées où les vielles à roue sont encore en activité ou que l’on soit plus familier des villes du XXI° siècle.

recd105_couv-300x260

Ethnic Héritage est une musique ouverte aux quatre vents et qui pourtant serait née quelque part, au fin fond d’un coin perdu.

Mais elle serait universelle, précisément, parce que née quelque part (et sans doute peu importe où – Marre a fait des tours et détours vers la Catalogne, la Roumanie, le Rajasthan, Haïti ou la Sibérie) elle nous emporte où elle veut et sans doute là-même où nous voulons aller, au fin fond de nos désirs, de nos rêves.



louvteaux jeanette bretigny... |
du rock prog au metal symph... |
LIVE ON MARS ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'instant Critik
| lyd music
| ROCK'N'POP RELIGION