Paul Motian: la musique sans y penser

0602527321325.jpg0602527321325.jpg0602527321325.jpg0602527321325.jpg

« Lost in a dream » c’est là le titre du dernier disque de Paul Motian (ECM). Il y a Chris Potter au saxophone ténor et Jason Moran au piano. Et le mythe du « Village Vanguard ». Et sans doute l’ombre de Max Gordon, ici ou là, entre les notes, entre les cymbales et les tambours. Et quelques silhouettes qui passent au fond de la salle que l’on imagine, que l’on rêve: celles de Bill Evans, de John Coltrane et de beaucoup d’autres, de tant d’autres.

pmotian2005.jpgpmotian2005.jpg

« Lost in a dream » est un enregistrement de haute valeur. Parce qu’il met en jeu toutes nos émotions et toutes nos attentions. Parce que Paul Motian et ses deux compères nous sollicitent incessamment. A chaque détour, à chaque retour, à chaque instant.

Paul Motian fait partie de ses batteurs qui sont musiciens avant de jouer d’un instrument, fût-ce d’un instrument aussi complexe qu’une batterie de jazz. Même lorsqu’elle est réduite à quelques éléments « de base », comme avant lui, Max Roach le faisait si bien, si merveilleusement bien. Au moment où de nombreux batteurs de jazz se prenaient pour des athlètes de la « fusion » ou du « rock » le plus spectaculaire (et donc pas le meilleur).

paulmotian.jpg

Paul Motian joue. Il se joue et joue avec nous. C’est pour cela que nous sommes « emportés ». Parce que, chaque fois qu’il se met en jeu, il nous questionne aussi. Parce que chaque fois qu’il donne le plus intime de lui-même, et même les rêves éperdus qui l’habitent sans doute, il nous donne, nous redonne un part de nous-même. Quand il se met à nu, quand il se découvre, c’est nous qui nous révélons à nous-mêmes.

paulmotian1.jpg

Dans l’interview que Paul Motian a donnée à Laurent Bataille pour le dernier opus de « Jazz Magazine/Jazzman » (mai 2010), Paul nous dit des choses essentielles. Des choses auxquelles il faut prendre garde. Non pour s’en défendre. Au contraire: pour s’en imprégner. Pour comprendre, pour entendre, pour vivre la musique.

« Tout est senti et basé sur le feeling. Tout le monde n’entend peut-être pas le tempo, mais moi je l’entends et je le sens, même si dans ce cas-là je ne le joue pas. Mais en ce qui me concerne il est touours là. Je joue ce que je sens et ce que j’entends. »

Pour bien se faire comprendre Paul Motian raconte un peu plus loin une anecdote: en jouant une ballade il s’est mis à penser, à se poser des questions. Et alors, tout à failli s’écrouler!

vangspan.jpg

Et, Paul Motian ajoute alors:

« J’en conclus que si ça vous semble bien, ne pensez à rien et jouez comme vous en avez envie. »

La musique est affaire de sensations, de sentiments, d’affectivité, plus que de pensée et de réflexion.

C’est pour cela que le jazz est une musique de l’impossible.

Paul Motian encore:

« Rien n’est prévu, tout peut arriver, et tout est une histoire de son…ça prend forme selon ce que j’entends et cela grandit au fur et à mesure. »

C’est pour cela que le jazz est une musique de passion, de désir: c’est pour cela que le jazz ne finit pas.

motian2.jpgmotian2.jpgmotian2.jpgmotian2.jpg

Pour terminer:

Un « lien » vers « Lost in a dream »: http://www.musicme.com/Paul-Motian/albums/Lost-In-A-Dream-0602527321325.html?play=01

Un autre « lien » vers « Monk in Motian », Motian ce batteur si « monkien »: http://www.musicme.com/Paul-Motian/albums/Monk-In-Motian-0042283442122.html?play=01

Et, enfin comment oublier « Fantasm » avec les jeunes musiciens français Bruno Chevillon et Stéphane Oliva: http://www.musicme.com/Bruno-Chevillon/albums/Fantasm-0743217392529.html?play=01 ?



1 commentaire

  1. epilation grenoble 24 mars

    J’aime vous relire régulièrement.
    Vos arguments et informations sont toujours dans le vrai. Excellent article.
    Merci infiniment pour ces publications et liens. J’adhère totalement votre point de vue.
    Un grand merci voila
    Continuez à poster sur votre site.

Laisser un commentaire

louvteaux jeanette bretigny... |
du rock prog au metal symph... |
LIVE ON MARS ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'instant Critik
| lyd music
| ROCK'N'POP RELIGION